L’anthologie de comédies judéo-espagnoles de Matilda Koen-Sarano

L’Anthologie de comédies judéo-espagnoles de
Matilda Koen-Sarano :
Un livre chantant et dansant

par Gaëlle Collin


Sans conteste, Matilda Koen-Sarano est la conteuse, l’écrivaine et la folkloriste la plus dynamique et la plus active que le monde sépharade ait connue depuis des décennies. Si elle est née à Milan et qu’elle habite Jérusalem depuis presque un demi-siècle, ce n’est ni l’italien ni l’hébreu qu’elle emploie comme langue de plume, mais bien le judéo-espagnol, langue des générations qui l’ont précédée.

Au cours des deux dernières décennies, elle a publié plus d’une vingtaine de livres partout dans le monde (Israël, Italie, Espagne, Etats-Unis, etc.). Sa production livresque se compose d’ouvrages d’étude de la langue judéo-espagnole : grammaire, tableaux de conjugaisons, manuel d’apprentissage (elle a enseigné le judéoespagnol dans différentes institutions en Israël), mais surtout de recueils de contes. Depuis de nombreuses années, c’est avec attention que Matilda recueille auprès de ses nombreux informateurs les contes qu’elle édite après en avoir assuré patiemment la transcription. En outre, Matilda ne se contente pas de recueillir et d’éditer des contes, elle est elle-même conteuse… une conteuse talentueuse et joviale qui sait captiver l’auditoire par son enthousiasme.

Elle travaille actuellement à deux nouveaux projets éditoriaux : un livre de recettes de cuisine sépharade et un dictionnaire judéo-espagnol – hébreu / hébreu – judéo-espagnol pour une maison d’édition israélienne bien connue pour ses dictionnaires de poche. Notons aussi que, parmi ses nombreuses activités, elle anime un groupe de discussion en judéo-espagnol et elle rédige des chroniques pour la radio nationale israélienne Kol Israel.

Pour l’heure vient de paraître un numéro de la revue Neue Romania de l’Université Libre de Berlin entièrement consacré à sa production dramaturgique. Précisons que la revue Neue Romania, dirigée par le Professeur Winfried Busse (directeur de la section d’études romanes de l’Université Libre de Berlin), édite presque chaque année depuis 1996 un numéro spécialement dédié à la langue et à la littérature judéo-espagnoles et intitulé Judenspanisch.






La revue
Neue Romania 38 / Judenspanisch XII édite donc dix-sept pièces radiophoniques écrites par Matilda Koen-Sarano pour la radio Kol Israel sous le titre Kon bayles i kantes – Diezisiete komedias muzikales. Certaines pièces sont fameuses, telle Sefardi de dor en dor, comédie musicale qui fit l’objet en 1999 de l’édition d’un livre et d’un CD. D’autres sont moins connues, comme Mil i un Djoha, édition de l’auteur, 1998, ou encore les quatorze pièces en un acte publiées sous le titre Maridos i mujeres, édition de l’auteur, 2000, mais toutes sont pleines d’humour ou d’émotion.

Revenons sur la genèse de ce projet : Il y a presque un an, lors d’une rencontre avec l’auteur à Jérusalem, Michael Halévy (Institut de Recherche sur les Juifs en Allemagne, Hambourg) a trouvé ces comédies tellement intéressantes, tant du point de vue linguistique que d’un point de vue littéraire, qu’il a proposé à Winfried Busse de les éditer dans un numéro spécial de Neue Romania. Michael Halévy a soigneusement relu les textes, rédigé une introduction et préparé un glossaire dans le but de former un beau recueil des œuvres théâtrales de Matilda Koen-Sarano.

Les comédies intégrées dans ce recueil sont tantôt longues, tantôt assez courtes, comme les quatorze comédies en un acte qui mettent en scène les disputes entre maris et femmes. Elles permettront au lecteur de découvrir un autre aspect de la créativité de l’infatigable Matilda Koen-Sarano et lui donneront, sans le moindre doute, beaucoup de plaisir Matilda Koen-Sarano, « Kon Bayles i kantes. Diezisiete komedias muzikales » Michael Halévy (éd.), Neue Romania 38 / Judenspanisch XII, Berlin, 2008.

Commande: Université Libre de Berlin:
sanderc@zedat.fu-berlin.de ;
Librairie du Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (Paris)
librairie@mahj.org.

Comments