Le Docteur Bey Menahem Hodara


Le Colonel Docteur Bey Menahem Hodara,
médecin séfarade sous l’empire Ottoman
par Estelle Dora



Menahem Hodara naquit à Istambul en 1869
d’une famille modeste, orphelin de bonne heure, il bénéficia d’une bourse d’études de la communauté juive. A l’âge de 20 ans, il reçut le diplôme de l’Ecole de médecine militaire et fut nommé à l’hôpital de la Marine.
Le Ministère de la Marine l’envoya à Hambourg, chez le célèbre dermatologue Unna, puis il travailla à Vienne, et dans plusieurs hôpitaux de Paris. A cette époque, il était déjà marié et père de famille.

Quand Hodara revint en Turquie, le Professeur
Unna dans une lettre adressée au Ministère de la Marine disait : " Je vous rends Hodara… comme importance scientifique, je peux vous dire qu’il vient immédiatement après moi… "
Hodara écrivit ses travaux scientifiques en turc, en français, et en allemand. Il se fit rapidement une nombreuse clientèle où les pauvres ses
amis occupèrent la place d’honneur. Il était également appelé au harem du sultan Abdulhamid, qui selon ma mère disait « qu’on m’appelle ce grand diable de juif » sans aucun sens péjoratif.
Trois de ses filles partirent vivre en Égypte et lorsqu’il mourut à 57 ans la famille fut dispersée en Égypte en France et en Angleterre.



Bibliographie


* Abraham Galante "Médecin juif au service le
la Turquie" Istanbul 1938 imprimerie Babok
* M.Osaman "La mort du Dr Menahem Bey Hodara".
La république édition française de Djoumhouriet 1926

Le Dr Menahem Hodara à Istambul vers 1895 avec son épouse Estrella Ner et trois de leurs huit enfants Betty, Elise et Victor. Coll. IJEF.
Comments